Quinzaine du cinéma italien : dernière minute

La projection du film Dommage que tu sois une canaille d’Alessandro Biasetti avec Vittorio de Sica, Sophia Loren, Marcello Mastroianni… qui n’a pu avoir lieu dimanche 26 mars à 11h est programmé, en remplacement, le dimanche 9 avril à 11h au cinéma Les Lobis à Blois. La séance du lundi 03 avril à 20h30 est maintenue. Venez nombreux !

Le conseil d’administration de l’ACFIDA

Bureau de l’ACFIDA 41

 

FONCTION PRÉNOMS – NOM PHOTO
Présidente Marie-Christine PRIMATESTA
Vice Présidente Fiorella PELLEGRINI BOURDIER

Fiorella Pellegrini Bourdier

Fiorella Pellegrini Bourdier

Vice Président Franck ZANELLI

Franck Zanelli

Franck Zanelli

Trésorier Ludovic MARCECA

Ludovic Marceca

Ludovic Marceca

Trésorière Adjointe Janine MONTUPET
Secrétaire Marie Antoinette  VALETTE

Marie-Antoinette Valette

Marie-Antoinette Valette

Secrétaire-adjointe Marie-France GUARESCHI

Nicole Chanoine

Marie-France Guareschi

Secrétaire-adjointe Nicole CHANOINE
Administrateur Jacques VINCENT

Jacques Vincent

Jacques Vincent

Administratrice Patricia BRULE
Administratrice Jacqueline PEDOUX
 Administrateur  Robert JACOB

Robert Jacob

Robert Jacob

Administrateur Mauro SENZACQUA

Mauro Senzacqua

Mauro Senzacqua

Semaine du cinéma italien 2015

FEMMES DE CARACTERE
Cette année, Ciné’l et l’ACFIDA proposent une programmation centrée sur des femmes de caractère. Sept films permettront d’illustrer ce thème à travers une sélection de quatre réalisations récentes et de trois films du patrimoine. Nous parcourrons le monde avec Je voyage seule (Maria Sole Tognazzi) jusqu’à l’immobilisation complète dans une rue de Palerme (Emma Dante) où les deux héroïnes entraîneront les habitants du quartier dans une hilarante parodie de western, en passant par l’Ombrie entre ruralité et modernité (Les Merveilles, Alice Rohrwacher) et Naples où deux adolescents sont malgré eux les protagonistes d’un huis-clos fascinant (L’intervallo, Leonardo Di Costanzo). Quel chemin parcouru depuis La Traite des blanches (Luigi Comencini, 1952), version italienne d’On achève bien les chevaux ! Que d’obstacles à lever pour sortir Italiens et Italiennes de leur clichés respectifs d’homme machiste et de femme soumise (Parlons femmes d’Ettore Scola, 1964), clichés déjà mis à mal par Pietro Germi dans Divorce à l’italienne (1961) !

programme-semaine-italienne-2015

Du 25 au 31 mars 2015